Études Sutras Mahayana Sutra Ksitigarbha Matrice de la Terre

Chapitre 6


Le Bouddha Shakyamuni fait l’éloge du Bodhisattva Ksitigarbha


Le Bouddha Shakyamuni irradia une grande lumière brillante vers tous les Mondes de Bouddha, aussi nombreux que les grains de sable sur les rives de la rivière Gange. Il envoya Sa grande voix vers tous les Maha Bodhisattvas, dévas, rois - dragon, esprits et êtres humains, aussi bien que les êtres sensibles dans les Mondes de Bouddha.


‘’ Écoutez moi aujourd’hui, je fais l’éloge du Bodhisattva Ksitigarbha sur la façon dont il a converti, et continuera à convertir, tous les êtres errants dans les dix directions de l’espace par des pouvoirs Infinis Incalculables et par une compassion et un amour Infini. J’espère que vous vous efforcerez de votre mieux de protéger et propager le Soutra du Bodhisattva Ksitigarbha, pour mener tous les êtres à atteindre l’éveil après mon entrée en Nirvana.’’ Après que le Bouddha Shakyamuni ait parlé, le Bodhisattva Universel parla au Bouddha avec les mains jointes, respectueusement, ‘‘ Je viens juste d’entendre votre Honoré lui-même faire l’éloge du Bodhisattva Ksitigarbha pour ses pouvoirs Infinis Incalculables dans le soulagement des êtres sensibles, et j’espère que vous, l’Honoré du Monde, allez nous dire en détails les façons et méthodes par lesquelles le Bodhisattva Ksitigarbha apporte le bonheur et le bénéfice aux êtres sensibles, pour que les futures générations puissent comprendre et pratiquer les Enseignements.’’ A ce moment, le Bouddha Shakyamuni dit au Bodhisattva Universel, et à tous ceux qui étaient présents, ‘‘ S’il vous plaît, écoutez moi attentivement ; Je vais vous dire brièvement comment le Bodhisattva Ksitigarbha a converti des êtres sensibles, et leur a apporté le bonheur et de bons mérites.’’ Le Bodhisattva Universel répondit, ‘‘ S’il vous plaît, parlez, Honoré du Monde, et nous vous écouterons attentivement.’’ Le Bouddha Shakyamuni dit au Bodhisattva Universel, ‘‘ Si les hommes et les femmes dans le futur veulent chanter le nom du Bodhisattva Ksitigarbha avec les mains jointes, lui faisant l’éloge, lui rendant hommage ou en l’admirant, tous ces gens seront nettoyés des péchés qu’ils ont commis il y a même trente kalpas.


Bodhisattva Universel, si les hommes et les femmes dessinent l’image du Bodhisattva Ksitigarbha avec des couleurs, ou font des images de lui en terre, en pierre, en bois, en or, en argent, en bronze ou en fer, et lui rendent hommage seulement une fois, ou regardent l’image qui le représente seulement une fois, tous les êtres sensibles renaîtront dans le Ciel des Trente Trois pendant cent naissances, et ne retomberont plus jamais dans les royaumes inférieurs.


Quand le bonheur dans les Cieux viendra à prendre fin, ils renaîtront dans le monde humain en tant que rois des pays. Si les femmes ne souhaitent du tout renaître en tant que femmes, elles doivent faire de leur mieux pour faire des offrandes aux images du Bodhisattva Ksitigarbha sous n’importe quelles formes continuellement sans aucune retraite. Si elles continuent toujours de faire des offrandes avec des fleurs parfumées, des boissons, de la nourriture, des vêtements, des tissus enroulés brodés, de l’argent, des joyaux, etc., de telles femmes ne renaîtront plus jamais en tant que femmes pendant des milliers de kalpas après cette vie. Si elles désirent à travers la compassion renaître en tant que femmes encore afin de convertir les êtres sensibles, elles peuvent le faire. [Si elles ne le souhaitent pas, alors à travers les pouvoirs Infinis du Bodhisattva Ksitigarbha, pendant des millions de kalpas, elles ne renaîtront pas en tant que femmes]. De plus, Bodhisattva Universel, s’il y a des femmes qui renaissent avec des visages laids ou en mauvaise santé, elles peuvent simplement rendre hommage au Bodhisattva Ksitigarbha en regardant son image pendant un court instant avec plein de respect, et de telles femmes renaîtront avec des beaux visages pendant des millions de kalpas dans le futur. Si de telles femmes laides souhaitent fortement renaître en tant que femmes encore à travers leur mérite de rendre hommage au Bodhisattva Ksitigarbha sincèrement, elles recevront le bonheur de renaître en tant que reines de pays ou filles de nobles pendant des millions de renaissances et elles auront de belles apparences.

De plus, le Bodhisattva Universel, s’il y a des hommes et des femmes qui jouent de la musique ou chantent des mantras pour faire l’éloge du Bodhisattva Ksitigarbha ou lui offrent des fleurs parfumées eux-mêmes, ou s’ils encouragent une ou plus, personne de les suivre en faisant la même chose, alors tous ces êtres sensibles auront des milliers d’esprits et de devas qui les protégeront jour et nuit dans la présente vie et les vis à venir. Ils ne verront aucun mal, ne rencontreront non plus ni le mal ou même n’entendront aucun mal pour toujours.’’

Le Bouddha Shakyamuni dit en plus au Bodhisattva Universel, ‘‘S’il y a des êtres sensibles mauvais qui se moquent ou raillent les gens et ceux qui font des offrandes, font l’éloge, rendent hommage à l’image du Bodhisattva Ksitigarbha, en disant qu’ils n’obtiendront aucun bénéfice ou mérite de tout cela, ou en détournant leurs visages d’eux ou en essayant d’encourager une personne ou plus de personnes d’arrêter d’accomplir de tels bons agissements ou actions ou par une simple pensée contre ces personnes qui rendent hommage au Bodhisattva Ksitigarbha, alors ils renaîtront dans l’enfer Avichi pendant des kalpas et des kalpas et recevront de lourds châtiments même après que beaucoup de Bouddhas rentrent en Nirvana.

Après leurs châtiments, ils renaîtront comme prêtas pendant des milliers de kalpas. Après cela, ils renaîtront comme animaux pendant des kalpas et kalpas. Ils peuvent renaîtrent comme êtres humains après cela, mais souffriront de grande pauvreté, de petites renaissances et seront handicapés d’une façon ou d’une autre. Leur karma précédent les jettera dans les royaumes inférieurs encore très vite.’’

Le Bouddha Shakyamuni s’adressa encore au Bodhisattva Universel, ‘‘ Ridiculiser d’autres personnes pour avoir rendu respect et fait des offrandes au Bodhisattva Ksitigarbha recevra un tel lourd châtiment qu’il sera plus dangereux de loin que d’avoir une vue erronée sur les transformations du Bodhisattva Ksitigarbha et détruire ses images et rabaisser ses Enseignements.’’

Le Bouddha Shakyamuni continua, ‘‘ S’il y a ceux qui sont longtemps dans les lits de la souffrance, dont les maladies sont très grandes, qui durent d’années en années, ayant de mauvais rêves, des rêves maléfiques sévères, voyant leurs proches morts dans ces rêves ou rêvant de voyage dans des chemins malfaisants, ou avec des démons, et, par hasard ils crient à voix haute dans ces rêves perturbants, toutes ces souffrances sont le résultat de mauvaises actions accomplies avant dans leurs vies passées et leur rétribution est toujours incertaine en terme de sévérité. Même si les personnes malades sont malades à mourir mais ne peuvent mourir, la raison karmique par conséquent n’étant pas visible à l’œil humain, si quelqu’un veut chanter à voix haute le Soutra de Ksitigarbha devant les images des Bouddhas et Bodhisattvas et veulent prendre les biens chéris de la personne malade – joyaux, de beaux vêtements ou d’autres biens, en disant, ‘‘ Au nom de la personne malade nous faisons ces offrandes et rendons hommage.’’ S’ils vénèrent les images du Bouddha, ou font des représentations similaires des Bouddhas ou Bodhisattvas, ou vont construirent des pagodes ou temples, ou se dotent de lampes à huile, ou s’ils vont faire la charité aux temples, en répétant la partie orale de l’offrande devant la personne malade et à portée de son écoute pendant trois fois, même si la personne malade s’est déjà éteinte, une telle information mentionnée au dessus devrait être continue pendant sept jours à voix haute.    

Le Soutra Ksitigarbha devrait aussi être chanté à voix haute pendant cette période. De telles personnes qui en bénéficieront, seront libres pour toujours d’être jetées dans les cinq enfers Avichi comme châtiment sévère. Ils auront aussi le souvenir de leurs vis passées au cours de leurs renaissances.’’

‘‘ Si des hommes et des femmes écrivent ou copient le Soutra Ksitigarbha, ou enseignent à d’autres de l’écrire, ou de faire ses images, ou enseignent à d’autres d’en faire autant, cela produira plus de bénéfices que par la méthode décrite ci-dessus.’’

Le Bouddha Shakyamuni continua à parler au Bodhisattva Universel, ‘‘Si vous trouvez des personnes qui chantent le Soutra Ksitigarbha, ou qui ont même une seule pensée d’éloge pour son Soutra, ou lui montre le respect, de grâce persuadez les par tous les moyens de persévérer sans relâche dans une telle tâche, sans jamais regarder en arrière. Dites leur qu’ils accompliront des mérites inconcevables – dans le présent et le futur.

Si des êtres sensibles dans le futur doivent voir des visions de démons, d’esprits ou d’autres formes, criant, soupirant, ou les effrayant, ils sont leurs familles dans les vies passées.

Tous sont dans des royaumes mauvais desquels ils ne peuvent émerger et mendient des actes bienveillants en leur nom afin qu’ils puissent être libérés de leurs souffrances.’’

Le Bouddha Shakyamuni dit au Bodhisattva Universel, ‘‘ de grâce, dis à ceux qui ont des visions effrayantes de chanter le Soutra Ksitigarbha devant des images de Bouddhas et Bodhisattvas et, s’ils ne peuvent pas faire cela eux-mêmes, ils demandent à quelqu’un d’autre  d’agir pour eux, trois fois ou sept fois. Quand les proches défunts auront entendus le Soutra Ksitigarbha pendant quelques temps, ces personnes décédées trouveront la libération seront guidés vers le salut. Après quoi, les personnes vivantes ne feront plus de rêves des proches décédés.

S’il y a des personnes de basse renaissance, étant serviteurs d’autrui et sans liberté, de grâce accordez leur la compréhension qu’ils sont en train d’essuyer les résultats du mauvais karma de leurs vies passées. Dites leur de se repentir et de rendre hommage au Bodhisattva Ksitigarbha pendant un ou jusqu’à sept jours, en chantant le nom du Bodhisattva dix milles fois. Le bon mérite qui résultera de ces gens de basse renaissance les mènera vers de hautes renaissances pendant d’innombrables renaissances et ne tomberont plus jamais dans les royaumes inférieurs.

Si des habitants du Jambudvipa dans les temps futurs font, à l ‘avènement d’enfants nouvellement nés, chanter aux parents le Soutra Ksitigarbha et son nom dix milles fois, alors le enfants nouvellement nés, masculin ou féminin, accompliront l’expiation des péchés de leurs vies passées et vivront de longues et heureuses vies. Si tous ceux sur le point de naître dans cette vie ont accomplis de bonnes actions méritoires dans leurs vies passées, leurs vies maintenant seront même plus heureuses et longues.

Ceux qui demeurent dans le Jambudvipa et qui sont coupables de délits dans leur vie courant tels que, tuer, voler, forniquer, mentir, etc., sont conseillés de chanter le Soutra Ksitigarbha devant des images de Bouddhas et Bodhisattvas pendant dix jours par mois, comme le premier jour, le huitième, le quatorzième, le quinzième le dix huitième, le vingt troisième, le vingt quatrième, le vingt huitième, le vingt neuvième et le trentième jour,  une fois par jour, il n’y aura aucune souffrance à des yojanas de distance,  à l’Est, à l’Ouest, au Nord et au Sud. Au sein de la famille, tout le monde, jeune ou âgé, ne renaîtront plus dans des royaumes inférieurs pendant des milliers d’années.

Si des gens peuvent chanter le Soutra Ksitigarbha tous les dix jours fastes ci-dessus du mois, ils ne souffriront de la maladie et jouiront de tout confort dans la vie.

C’est pour quoi, Bodhisattva Universel, tu devrais savoir que le Soutra Ksitigarbha a un tel pouvoir vivant et a accompli tant pour apporte le bénéfice aux êtres sensibles. Les êtres du Jambudvipa sont étroitement liés au Bodhisattva Ksitigarbha, et c’est pourquoi quand ces gens entendent son nom ou voient sa représentation, entendent même autant que trois mots, cinq mots, une stance ou une phrase de son Enseignement, vivront heureux et avec contentement dans la naissance présente, et renaîtront dans des familles nobles avec un teint plaisant dans le futur pendant des millions de renaissances.’’

A ce moment, le Bodhisattva Universel, ayant entendu le Bouddha Shakyamuni faire l éloge du Bodhisattva Ksitigarbha, s’agenouilla avec les mains jointes en révérence au Bouddha, et dit, ‘‘ Honoré du Monde, j’ai bien noté les pouvoirs Infinis Inconcevables du Bodhisattva Ksitigarbha et ses grands vœux d’apporter des bénéfices et le bonheur aux êtres sensibles. C’est pourquoi, je m’enquière au sujet de ses pouvoirs merveilleux et de ses activités de suivre et de répandre les Enseignements, dont je fais la promesse de suivre et de répandre par mes propres efforts. L’Honoré du Monde veut-il gracieusement nous dire le nom de ce Soutra et m’indiquer les chemins et moyens de propager ce noble enseignement ?’’



Le Bouddha Shakyamuni répondit, ‘‘ ce Soutra a les trois noms suivants :


Les Vœux Fondamentaux de Ksitigarbha

Les pratiques Fondamentales de Ksitigarbha

La Détermination Fondamentale de Ksitigarbha


Puisque le Bodhisattva Ksitigarbha a formulé de tels grands vœux il y a des kalpas pur apporter le bonheur et les bénéfices aux êtres sensibles, il est le devoir de vous tous de vous harmoniser vous mêmes avec ces vœux et les protéger.’’  Après que le Bodhisattva Universel ait entendu ce qui disait le Bouddha Shakyamuni, il se retira avec les mains jointes en révérence.



◄◄ - ►►